[Test] Full Metal Furies, de la guerre pure et fun !

“On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre.”

De Jean Jaurès.

Et c’est pourtant le nerf de la guerre qui vous attend, afin de mettre fin à celle-ci il va falloir vous battre bande de furies ! Et si possible il va falloir le faire à plusieurs !

Full Metal Furies est un jeu indépendant d’action/aventure et avec un tout petit peu de RPG. Il fait également beaucoup penser au style du beat them all dans l’idée, mais on y reviendra un peu plus tard.
Il est édité et développé par Cellar Door Games et est sorti sur steam en début 2018 et arrive ce 6 novembre 2018 sur Nintendo Switch ! – En même temps que Rogue Legacy ! –


Bonjour monde dystopique/post-apo ! Te revoila ? Oh bah installes-toi, fait comme chez toi ! Après tout tu as l’habitude de passer nous dire bonjour !
Il est vrai que les histoires se passant dans un monde post-apo et dystopique sont souvent de bonnes excuses dans un jeu vidéo pour lancer l’histoire. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’un jeu de guerre ! Mais quand c’est bien fait, pourquoi se priver d’une telle excuse ?

Full Metal Furies nous introduit à son monde. À l’aube d’une Seconde Guerre Mondiale – qui n’est pas la nôtre –, des titans mécaniques veulent détruire l’humanité. Pour déjouer les plans de destruction massive, une équipe de choc, les Furies, vont partir en mission pour détruire chacun des titans, plus grands et plus puissants les uns que les autres.

Le hub central, où nous pouvons changer de personnages et les améliorer !

Il est évident que le postulat de départ est très simple, mais bon, pourquoi pas après tout ? L’univers se créer petit à petit et surtout gagne en consistance au fur et à mesure que nous avançons et que nous détruisons les méchas ! Tout cela peut paraître évident au premier abord, mais après tout plusieurs jeux se permettent de poser simplement une histoire, sans pour autant répondre à la totalité de ce qu’ils posent. Juste pour mettre en avant le gameplay, ce n’est pas un mal en soi, mais il est vrai que c’est bien plus agréable d’avoir des conclusions à nos histoires !


Cellar Door Games
est parti sur un tout nouveau genre pour eux et une chose est sûre, c’est qu’ils l’ont totalement maîtrisé ! Cerise sur le gâteau, le jeu est pensé pour être joué en multi ! Aussi bien en ligne qu’en local ! Après, si vous n’avez pas d’amis, rien ne vous empêche d’y jouer en solo.
Full Metal Furies est le genre de jeu typé action/aventure, jusqu’ici, rien de bien alarmant. Mais l’équipe de développeurs, savent mélanger des genres comme ils l’ont prouvé avec Rogue Legacy ! Avec une pincée de RPG, ils rendent le jeu assez prenant !

Arrivant dans ce monde post-apo, on va nous donner le choix entre quatre personnages et vous devez en choisir deux – si vous jouer en solo, sinon chacun des joueurs choisira son personnage –. Passé le tuto, l’histoire et les missions se lancent réellement. Le jeu se déroulant en vue du dessus en 3/4, des vagues d’ennemis vont vous arriver droit dessus, d’où la sensation de jouer à un beat them all, car tant que la vague d’ennemis n’est pas vaincue, on ne peut pas avancer. D’ailleurs petit point assez cool, l’équipe des Furies est uniquement composée de femmes !

Le sniper qui fait extrêmement mal !

Chacun ayant ses capacités, libre à vous de choisir le genre de gameplay que vous préférez. Vous aurez le choix entre la tank, amassant les coups et tapant lentement mais surement. La sniper, bien meilleure quand elle reste loin du champ de bataille. La guerrière, défonçant tout sur son passage ! Et enfin, l’ingénieur posant des tourelles et donc restant à l’écart.

Avec autant de choix de gameplay qui se présentent à vous, autant vous dire que si vous êtes curieux, vous essayerez tous les personnages afin de trouver celle qui vous correspond le mieux !

La prise en main est assez rapide, un bouton pour utiliser l’arme principal, un pour l’attaque spéciale, d’ailleurs il faudra attendre que cette dernière se recharge avant de pouvoir l’utiliser de nouveau. Un bouton pour une esquive et un pour changer de personnage – encore une fois, quand on joue en solo –.
Le jeu à beau être rapide à prendre en main, il n’en reste pas moins très compliqué et surtout très exigeant ! Mourir fera partie de votre quotidien dans ce jeu !
Pour pallier à ça, les petits gars de Cellar Door Games ont mis en place un arbre de compétences propres à chacune des filles de l’équipe ! Il faudra utiliser l’argent récolté sur les champs de bataille afin d’acheter et débloquer les compétences. Cela va d’améliorer les PV, à améliorer son équipement. Du basique en somme mais qui fonctionne parfaitement bien.


J’en parlais précédemment, le jeu est en vue du dessus, mais ce que je n’ai pas précisé, c’est qu’il est en 2D et en pixel-art, clairement un énorme point fort de ce Full Metal Furies. Les décors, les personnages et l’ambiance qui s’en dégage sont totalement dingue ! Je me doute que ce genre ne parlera pas à tous, mais au fil des tests que j’écris, je pense qu’il devient de plus en plus clair que je suis fan de ce genre d’esthétique ! L’OST du titre n’est pas en reste. Elle accompagne parfaitement bien les moments d’action du jeu, avec des morceaux très prenants ce qui est clairement un bon point pour l’immersion totale du joueur que nous sommes !

À l’attaque de mini-boss ! Ça fait mal ! Ces graphismes sont tout simplement superbes !


Il est clair qu’avec ce Full Metal Furies, Cellar Door Games montrent à quel point ils en ont sous le capot ! Ils ont su sortir de leur zone de confort avec le succès mérité de Rogue Legacy, pour nous offrir ce très bon jeu d’action/aventure ! Un jeu qui doit prendre toute son ampleur une fois que l’on y joue en multi, car je pense que c’est ici que réside tout le potentiel de ce dernier !
C’est typiquement le genre de jeu que l’on joue entre potes lors d’une soirée pizza, en détente et en se fendant la poire – mon dieu j’ai osé utiliser une si vieille expression?! –.
N’ayant pas eu la chance d’y jouer à plusieurs, je ne pourrai pas donner mon avis sur ce sujet, mais une chose est sûre, c’est que ce Full Metal Furies est un bon jeu, permettant détente et défouloir, qui saura cependant vous tenir tête tant la difficulté de celui-ci est corsée !

Je tenais à remercier grandement Cellar Door Games pour leur confiance et pour m’avoir donner une clé pour pouvoir vous proposer le test de ce Full Metal Furies.
Aussi, vous pourrez retrouver ce titre sur les platesformes de téléchargement de votre choix, à savoir Switch, Xbox One et PC au prix de 19,99€.
Petit point intéressant lors de sa sortie, le 6 novembre et jusqu’au 25 novembre 2018, le jeu aura une réduction de -25% du prix ! Une bonne occasion pour sauter dessus !
Toutes les images utilisées sont tirées de mes propres sessions de jeux.


• L’esthétique : Vous commencez à me connaître, lorsqu’un jeu arrive à me séduire par son esthétique, s’en est tout de suite un point positif pour moi ! Je ne demande pas aux jeux vidéo d’être réalistes, mais surtout d’avoir quelque chose qui s’en dégage et qui me parle et c’est le cas avec Full Metal Furies.

• Le mélange des genres : Je suis le genre de mec qui aime quand les jeux vidéo le surprennent. Là il est clair que le mélange des styles que nous apportent les gars de Cellular Door Games, permet de renouveller le genre de l’action/aventure et c’est forcément agréable.

• Le multi-joueur : Comme je l’ai dit lors du test, je n’ai pas eu l’occasion d’y jouer en multi, mais je suis convaincu, au vu de ce que propose FMF, que c’est avec ce système de jeu que tout prend sens.


La difficulté : Alors encore une fois, c’est un point positif comme négatif, car quand un jeu est trop facile et que l’on roule dessus… Où est le challenge ? Où est l’amusement ? Cependant j’ai conscience que cette difficulté est sans doute due au fait d’y jouer seul.

Laisser un commentaire